Les Compaillons
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Forum de la construction de maisons en paille
 
AccueilManuel du forumS'enregistrerConnexion
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile – 5 couleurs dispo
72 € 120 €
Voir le deal

 

 Bardage vertical: quelles sont les bonnes pratiques ?

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Cyro
apprenti compaillon


Masculin Nombre de messages : 31
Localisation : Saint-Lunaire
Date d'inscription : 01/09/2016

Bardage vertical: quelles sont les bonnes pratiques ? Empty
MessageSujet: Bardage vertical: quelles sont les bonnes pratiques ?   Bardage vertical: quelles sont les bonnes pratiques ? EmptyMar 23 Juin 2020, 10:15

Bonjour,
je parcours le net en long et en large sans trouver de réponses claires et fiables à mes questions.
Je n'ai pas accès au DTU41.2 qui semble contenir pas mal d'infos mais j'ai lu des dizaines d'articles et de documents en ligne. Apparemment, on peut consulter gratuitement les DTU sur place, mais c'est loin de chez moi et le savoir-faire et les astuces de terrain, c'est parfois pas plus mal que les DTU ;-)
Je suis autoconstructeur MOB + réno en béton...

Tout d'abord, mes excuses pour ce très long message chargé de questions.
Je m'efforce d'être aussi clair que possible par respect pour les personnes qui voudront bien répondre et pour celles qui pourraient avoir un intérêt pour le sujet. Pour aller directement aux questions, il faut descendre jusqu'au titre en gras.

Mes questions sont d'ordre général (ça peut servir à d'autres). Cependant, à toutes fins utiles, voici quelques détails sur mon projet:


  • Pose de bardage vertical,
  • en châtaignier massif,
  • épaisseur 21mm,
  • rainure-languette,
  • largeurs panachées 90/120/140mm,
  • fixation des lames à la pointe crantée inox.
  • ossature en douglas (par la suite, je parle de tasseau pour désigner ce que j'ai pu lire aussi sous le terme de liteau et même, une fois, lisse...)
  • ossature en double tasseautage croisé pour assurer la lame d'air (20mm si mes infos sont justes).
  • vu la faible surface, je fixe au marteau (pas de pistolet pneumatique...)
  • fixation des tasseaux verticaux à l'ossature et des tasseaux horizontaux aux tasseaux verticaux: j'hésite à prendre de la pointe acier (il me semble que le DTU préconise la pointe galva ou inox mais le risque me semble très faible dans mon cas et je ne suis pas tenu de respecter les DTU...)


J'ai 2 cas de figure.
Neuf - Pose sur ossature bois, entraxe des montants variable entre 40cm et 55cm. Fixation à travers d'un contreventement en volige de 15mm d'épais.
Bardage sur une hauteur de 2,20m. Surface de 20m² environ. Exposition sud.
Rénovation - Pose sur maçonnerie (parpaing béton plein et brique creuse terre cuite) enduite et avec une forte irrégularité, en termes de planéité.
Bardage sur une hauteur de 3m environ. Surface de 50m² environ. La moitié au nord, l'autre au sud...

Neuf:
Je pense procéder de la sorte:
I - Pose du pare-pluie, maintenu par un adhésif en attendant d'être maintenus par les liteaux. Je m'assurerai d'avoir un recouvrement des lés de 5cm mini en hauteur et 10cm en latéral. Si je m'aperçois que ça ne tient pas, j'agraferai et je recouvrirai l'agrafe d'un bout de scotch pare-pluie.
II - Pose des liteaux verticaux (lame d'air)
III - Pose des liteaux horizontaux
IV - Pose des grilles anti-rongeurs (en haut, en bas, sur les côtés si nécessaire)
V - Pose des lames de bardage, languette vers le haut (le cas échéant) et (dans la mesure du possible) en respectant l'écoulement de l'eau en fonction des vents dominants porteurs de pluies .

Rénovation:
Je pense procéder comme suit:
I - M'assurer de l'étanchéité de l'enduit (compléter si besoin)
II - Positionner mes équerres aux extrémités, vérifier le niveau avec la règle 4m
III - Fixer les chevrons avec tirefond et vis
IV - Poser les grilles anti-rongeurs
V - Poser les lames de bardage.

Questions en vrac.
Pour le cas du neuf:
Q1: quelle section idéale pour les tasseaux verticaux d'une ossature double (lame d'air) ?
Q2: quel intervalle entre les fixations pour un même tasseau vertical ?
Q3: quelle longueur de fixation ?
Q4: quelle section idéale pour les tasseaux horizontaux, pour un entraxe entre 40 et 55cm
Q5: quelle longueur de fixation pour fixer les tasseaux horizontaux sur les tasseaux verticaux ?
Q6: quelle longueur de fixation pour fixer les lames de bardage ?
Q7: j'ai des angles sortants (entre la façade et les joues des fenêtres) et rentrants (poteaux qui "ressortent" en façade). Je ne compte pas employer de pièces avec un profil spécial et je pense laisser un jeu entre les lames, en veillant à ce que la lame la plus exposée recouvre l'autre.
Est-ce que ça se fait ? Quel jeu laisser (la dilatation de la lame dans la largeur ne devrait pas être excessive) ? Par ailleurs, quel jeu laisser sous les appuis de fenêtres ?

Pour le cas de la rénovation:
Q8: étant donné l'état de la façade, l'emploi d'équerres de bardage me semble appropriée. Cependant, comme je pose le bardage en vertical, est-ce possible de poser directement un chevron horizontal sur les équerres en laissant une lame d'air suffisante derrière ?
Q9: dans ce cas, quelle section pour le chevron ?
Q10: comment déterminer les fixations des équerres sur la maçonnerie ?
Q11: A quelles distances poser les équerres (horizontalement et verticalement) ?
Q12: si ma solution avec les équerres n'est pas bonne, comment faire ?

Voici comment je pense répondre à mes questions. Vos avis et commentaires sont les bienvenus, surtout avant que je fasse une grosse bêtise... :-)

ATTENTION ! Il est probable que je me trompe ! Ne pas suivre mon exemple !

Q1: section TV 22x45 (j'ai du 18x45 que mon charpentier m'a cédé mais la lame d'air devant être de 2cm mini, cela risque d'être juste).
J'ai pu lire ceci:
L’entraxe (espacement) entre les tasseaux conditionne leur section minimale.
Section de 22 x 40 mm mini pour entraxe et fixation de 400 mm maximum
Section de 27 x 40 mm mini pour entraxe et fixation de 650 mm maximum
Je comprends bien la justification mécanique pour les tasseaux horizontaux (plus on écarte les appuis plus on doit rigidifier les tasseaux) mais pour les tasseaux verticaux qui sont plaqués directement sur une ossature déjà bien rigide...
Q2: pointe tous les 30 cm environ
Q3: Longueur de fixation: épaisseur du tasseau vertical + épaisseur du voile contreventant + ancrage
L1mini = eptv + epv + a = 22 + 15 + 30mini = 67mini DONC pointe de 70mm. (mais 30mm minimum pour un ancrage dans l'ossature est une valeur dont je ne suis absolument pas certain...)
Q4: section TH 45x45mm (trop peu = rebond lors du clouage, trop = cubage important, pas top pour l'environnement ni pour le porte-monnaie...)
Q5: Doit-on aller chercher l'ossature principale ? Dans ce cas, au calcul précédent, on ajoute l'épaisseur du tasseau horizontal: L2mini = epth + eptv + epv + a = 45 + 22 + 15 + 30mini = 112mini donc pointe de 125mm, voire 140mm.
Q6: J'ai noté 30mm d'ancrage mini (là, j'en suis un peu plus sûr) et ne doit pas ressortir de l'autre côté du tasseau.
Soit, au minimum l'épaisseur de la lame plus l'ancrage mini et au maximum l'épaisseur de la lame plus celle du tasseau horizontal.
Donc L3mini = epl + a = 21 + 30 = 51
Et L3maxi = epl + epth = 21 + 45 = 66
Donc il me faut des pointes inox de 55mm, ce qui n'est pas le plus courant, ou de la pointe inox de 60mm.
Q7: Un jeu de 2 ou 3mm me semble suffisant pour faire le joint entre les lames verticales dans les angles rentrants et sortants. Si je mets plus, je crains d'avoir des infiltrations et la visite d'insectes...
Quant au jeu sous les appuis de fenêtre, j'imagine que 1cm est correct, voire 1,5cm pour ventiler la lame d'air sous la fenêtre.

Q8: J'imagine qu'en laissant 2cm, avec des équerres bien dimensionnées, ça passe.
Q9: Section du chevron horizontal: 45x45, comme pour l'autre bardage.
Q10: J'envisage de fixer avec des goujons de Ø8mm dans le béton ou par scellement chimique dans la brique creuse.
Q11: Un espacement de 60cm en vertical et 60cm en horizontal me permettrait d'être assez cohérent avec la section du tasseau et la trame "classique" en double tasseautage...
Q12: Mettre les chevrons à la verticale, fixer avec les pattes équerres et remettre un tasseau dessus... Mais c'est plus de matière, plus de boulot et plus d'épaisseur...

Merci d'avance pour vos avis, réponses et commentaires divers.
Je tâcherai de mettre des schémas plus explicites si besoin.

Au plaisir d'échanger !
Revenir en haut Aller en bas
Ugo
Admin
Ugo

Masculin Nombre de messages : 1997
Age : 40
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

Bardage vertical: quelles sont les bonnes pratiques ? Empty
MessageSujet: Re: Bardage vertical: quelles sont les bonnes pratiques ?   Bardage vertical: quelles sont les bonnes pratiques ? EmptyVen 26 Juin 2020, 11:06

Tout d'abord, le DTU, c'est un truc d'assureur. Concrètement, c'est un document qui reprend les pratiques en cours chez les pros, et ainsi reconnues comme telles par les assurances lors des sinistres pour déterminer si elles payent ou pas.

En terme de technique, le DTU n'est pas fiable, car il change régulièrement. Avant que l'amiante soit interdite par ex, on trouvait sa préconisation dans les DTU de construction métallique Wink mais on y trouvait aussi en maçonnerie des dallages portés qui se sont avérés catastrophiques, ou encore en construction bois des contreventements par l'extérieur sans pare-vapeur interne, bref...
A l'autre bout du spectre : il n'y a aucun DTU sur les techniques de construction les plus anciennes et les plus traditionnelles (et par là, les plus éprouvées)...


Q1 : 2cm mini, en deçà l'écoulement de l'air est considérablement ralenti. mais l'épaisseur de liteau dépend aussi de la nature du liteau (type de bois) et de sa fixation (il faut pouvoir le fixer sans qu'il explose, ce qui implique parfois de prendre une section plus grande que nécessaire)

Q2 : ça dépend de la section du liteau, mais entre 15 et 30 cm ça répondra normalement à tous les cas.

Q3 : toujours pareil pour fixer du bois -> la longueur prise dans le support doit être >= à la moitié de la vis/du clou.

Q4 : perso je prendrais du 25*40 environ.

Q5 : voir Q3. mais il est possible pour renforcer ponctuellement l'ensemble de prévoir quelques fixation traversante qui prennent les deux liteaux et s'enfoncent dans le support (aux croisements de liteaux)

Q6 : voir Q3

Q7 : ça peut se faire mais ça sera moins joli, et moins durable.

Q8 : je ne vois pas de raisons que ça pose problème

Q9 : c'est toujours pareil, c'est fonction de l'écartement des fixations. si elles sont aussi rapprochées que sur la façade neuve, la même section de liteau ira bien. si les équerres sont beaucoup plus espacées, il faut augmenter d'autant la section du support.

Q10,11 et 12 : pourquoi le pas fixer des liteaux verticaux, plutôt que des équerres, et ensuite faire exactement comme sur l'autre façade ? les équerres ça finit par coûter cher quand il en faut un grand nombre.

l'écartement des liteaux de supports du bardage est lui aussi fonction de l'épaisseur du bardage. plus il est épais, plus l'entraxe peut être grand. mais pour un bardage classique d'environ 2 cm, il ne faudrait pas dépasser 60cm, sinon le temps risque de provoquer des déformations.

Aussi, pour la fixation : les pointes sont moins chères que les vis, mais tiennent moins bien (surtout si elles sont lisses). la vis permet de démonter/remonter facilement.
l'acier normal doit être évité, même s'il faudra plusieurs décennies avant qu'il soit assez rouillé pour céder. le galva, selon la méthode de fixation, ça peut être assez moyen aussi. enfin, certains bois sont très acides et ça dure plus longtemps de les fixer à l'inox (le douglas par ex).

faire attention aussi aux lames choisies, si elles sont très larges, et qu'elles contiennent le coeur, elles auront de très grandes chances de fendre au milieu au bout de quelques années.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
Cyro
apprenti compaillon


Masculin Nombre de messages : 31
Localisation : Saint-Lunaire
Date d'inscription : 01/09/2016

Bardage vertical: quelles sont les bonnes pratiques ? Empty
MessageSujet: Re: Bardage vertical: quelles sont les bonnes pratiques ?   Bardage vertical: quelles sont les bonnes pratiques ? EmptySam 11 Juil 2020, 12:44

Bonjour,
Merci Ugo pour ta réponse !

En effet, les DTU n'ont pas l'air fiables... En tout cas, ils ne font pas l'unanimité chez les artisans, qui sont loin de les appliquer scrupuleusement, d'après ce que j'ai pu constater.

Pour moi, en tant qu'auto-constructeur, je considère (peut-être à tort) que ces documents sont à peu près la seule source d'informations concernant la mise en œuvre des techniques du bâtiment...
Hormis les forums (comme les compaillons) qui sont une mine d'informations (MERCI!!!), et quelques échanges avec des personnes qui s'y connaissent (artisans, bon bricoleurs,...), je n'ai pas trouvé d'encyclopédie de la construction qui balaye à peu près tous les cas de figure et qui donne des infos précises, sans avoir à embêter quelqu'un tous les 2 jours...

Bref, j'ai réussi à consulter le DTU41.2, pour ma curiosité personnelle (et aussi, un peu, pour me rassurer...).

Vous l'aviez peut-être deviné en lisant mon post initial, je suis un perfectionniste qui aime se prendre la tête...  study  Very Happy

Voici comment j'ai avancé sur les questions que je me posais:

Q1: en effet, une lame d'aire de 20mm mini semble être un consensus. Je vais prendre du 20x45mm pour les tasseaux verticaux pour la maison ossature bois. Sachant que le DTU indique une "largeur vue minimale des tasseaux [...] supérieure ou égale à 40mm", avec 45mm, ça passe à l'aise.

Q2: Le DTU préconise "L'espacement des fixations doit être au plus égal à 30 cm pour les tasseaux de 22 mm d'épaisseur posés verticalement". Donc je vais suivre tes conseils Ugo, entre 15 et 30cm. Je viserai 20 à 25 cm pour être bien et ne pas consommer plus de fixations que nécessaire...

Q3: Le DTU indique "Les fixations des tasseaux doivent pénétrer d'au moins 30 mm dans les bois d'ossature.".
Si je reprends mon calcul précédent avec une épaisseur de tasseau vertical de 20mm, cela donne:
L1mini = eptv + epv + a = 20 + 15 + 30mini = 65mini.
Si je prends une pointe de 70mm, je suis OK avec cette exigence et, en plus, je me retrouve avec 35mm dans le bois d'ossature, c'est-à-dire que je respecte aussi la condition de "au moins la moitié le la fixation dans le support" que tu m'as rappelée, Ugo...

Q4: Vu l'entraxe entre les tasseaux verticaux, du 25mm d'épais semble un minimum.
D'ailleurs, toujours ce même DTU indique pour l'espacement des fixations des "tasseaux posés perpendiculairement au premier réseau vertical de tasseau" "40 cm pour les tasseaux de 22 mm [...] et 65 cm pour les tasseaux de 27 mm."
J'aurais donc même tendance à augmenter un peu l'épaisseur, en raison de la longueur de fixation pour fixer la lame de bardage sur le tasseau horizontal. Je vais donc anticiper la réponse à Q6.
En effet, d'une part, je me demande dans quelle mesure les pointes des fixations qui dépassent de l'autre côté du tasseau ne sont pas gênantes (est-ce que ça n'aurait pas tendance à accumuler les poussières et ainsi freiner la circulation de l'air?). Si j'ai une pointe/vis de 60mm de long à travers une lame de 21mm et un tasseau de 25, il y a 14mm qui dépassent dans la lame d'air de 20mm (et 4mm qui dépassent pour une pointe/vis de 50mm).
D'autre part, le DTU indique 2 conditions:

  1. "longueur de fixation étant ≥ 2,5 fois l'épaisseur de la lame", cette condition étant donnée pour "Pour les bâtiments au-delà de 6 mètres ou, du côté pignon, au-delà de R+1 + hauteur de pignon", ce qui n'est pas mon cas...
  2. un tableau indique les dimensions des fixations en fonction de la hauteur du bâtiment, de la zone vent et de la rugosité du terrain

La deuxième condition, pour

  • un bâtiment de hauteur inférieure ou égale à 10m
  • situé en zone vent N°2 (mais à la limite de la zone 3)
  • et pour une rugosité 0 (sur la côte) qui pourrait sinon être proche de II ou IIIa (je ne sais pas dire)

nous donne un ancrage mini de 22mm pour une vis ou 25mm mini pour une pointe non lisse (voire 30mm si je suis en zone vent 3).
Donc, pour une pointe,
L3mini = epl + a = 21 + 25 = 46mm en considérant que je suis en zone 2
L3mini = epl + a = 21 + 30 = 51mm en considérant que je suis en zone 3

Donc si je souhaite répondre aux conditions et que je considère que je ne vais pas être plus exigeant que le DTU et rester tranquillement dans ma zone 2, il me faut une pointe de 50mm.
Et si je souhaite que la pointe ne ressorte pas de l'autre côté du tasseau, il me faut un tasseau de 50-21=29mm mini.

Donc, si je pars sur une section de 30x45mm pour mes tasseaux horizontaux, c'est bien.
A défaut, du 27mm d'épais minimum me paraît un compromis acceptable (mes pointes dépasseront de 2mm dans la lame d'air...)

Q5: Si je reprends mon calcul précédent,
L2mini = epth + eptv + epv + a = 30 + 20 + 15 + 30mini = 95mini donc pointe de 100mm.

Q6: Pointes inox crantées 50mm pour fixer les lames de bardage de 21mm d'épais, voir Q4.

Q7: Traiter les angles sortants en veillant à ce que la lame la plus exposée recouvre l'autre, tu trouves ça moins joli qu'en planches cornières ?
Sachant que le détail en question est un "faux" poteau qui fait environ 20cm de large, si je mets des cornières aux coins, j'ai peur que ça alourdisse le truc, d'un point de vue esthétique...
Je pense que je vais adapter au moment du chantier en faisant des essais avant la mise en œuvre.

Q8: Pour la maison en maçonnerie béton, poser les chevrons à l'horizontale me semble une option envisageable mais le DTU indique "Les pattes sont mises en position selon un alignement vertical parallèle à l'axe du chevron à poser".
J'en conclus que le DTU n'accepte pas la pose horizontale sur équerres directement...
J'imagine que, d'un point de vue mécanique, cette solution est moins résistante sachant que l'effet de levier s'exerce perpendiculairement... Je n'ai pas trouvé de source d'informations à ce sujet...

Q9: Merci pour ta réponse, Ugo. J'imagine cependant que si je reprends un tasseau de 30x45mm, les 30mm seront un peu "limite" pour fixer dedans les vis et tirefonds nécessaires... Il faudrait dans ce cas épaissir un peu pour avoir plus de matière. D'où le fait que je pensais à du 45x45mm... Qu'en penses-tu ?

Q10, 11 et 12: J'envisage la pose des lames de bardage directement sur les chevrons horizontaux fixés par des pattes équerres car:

  1. mon mur est loin d'être plan et j'imagine qu'il est plus facile de régler la planéité en fixant les chevrons où je le souhaite sur les équerres plutôt que de faire un premier lit de tasseaux verticaux calé partout...
  2. si je veux fixer les tasseaux horizontaux sur un tasseau vertical, l'épaisseur des tasseaux verticaux est conditionnée par l'épaisseur du tasseau vertical, par la longueur mini d'ancrage (je pensais qu'il fallait les 2/3 de la longueur de la fixation, ce qui m'aurait donné pour un tasseau horizontal de 30x45mm, un chevron vertical imposant et donc une épaisseur totale conséquente...).

Mais, au final, si je prends du 30x45 pour les 2 lits de tasseaux et de la pointe/vis de 60mm et que je cale soigneusement mes tasseaux verticaux que je fixe au moyen de chevilles à la maçonnerie, ça peut le faire aussi... Et ce n'est pas beaucoup plus épais que la solution avec les équerres (20mm de lame d'air + 45mm de chevron < 2 x 30mm de tasseaux), même si j'ai quelques centimètres (oui, oui...) à compenser par du calage ça et là...

En tout cas, encore un grand MERCI Ugo pour tes réponses.
J'espère que mes réflexions pourront éclairer à leur tour d'autres personnes en quête de réponses sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Bardage vertical: quelles sont les bonnes pratiques ? Empty
MessageSujet: Re: Bardage vertical: quelles sont les bonnes pratiques ?   Bardage vertical: quelles sont les bonnes pratiques ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Bardage vertical: quelles sont les bonnes pratiques ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Compaillons  :: Paille et Techniques :: La paille et le reste... :: Les murs-
Sauter vers: