Les Compaillons
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Forum de la construction de maisons en paille
 
AccueilManuel du forumS'enregistrerConnexion
-31%
Le deal à ne pas rater :
Play-Doh – 36 pots de Pate à Modeler – Couleurs Multiples
17.99 € 25.99 €
Voir le deal

 

 lettre a Monsieur Borloo,

Aller en bas 
AuteurMessage
mikeul
apprenti compaillon


Masculin Nombre de messages : 38
Age : 46
Localisation : cambo les bains
Emploi : ouvrier polyvalent
Date d'inscription : 29/05/2009

lettre a Monsieur Borloo, Empty
MessageSujet: lettre a Monsieur Borloo,   lettre a Monsieur Borloo, EmptyMar 26 Jan 2010, 14:09

Monsieur le ministre,



Je me permet ce jour de vous contacter car nous en avons la possibilité tout d’abord, mais aussi parce que nous nous trouvons confronté a un problème auquel nous ne pouvons faire face.



Acquisiteur sur ma commune d’une parcelle de terrain vendue a titre sociale, nous avons tout d’abord décidé de construire notre maison nous même, par choix(écologique) et obligation(financièrement)), et de faire cela avec une certaine logique ,éthique.



Etant sensible au problème concernant l’écologie depuis mon plus jeune âge ( j’ai 34 ans a ce jour), nous avons décidé donc avec ma femme de construire de façon intelligente, saine, propre, et dans le respect de notre bout de terrain.



Je m’explique , dès la conception de la maison, nous avons décidé de bâtir cette maison de façon logique tout d’abord en utilisant les ressources naturelles et gratuites que nous offres la nature en tout premier lieu, profiter des ressources naturels (exposition des baies vitrées de la maison avec le cycle du soleil, puit canadien pour une climatisation écologique et gratuite, récupérateur d’eau a grande capacité pour nous laver et alimentaire les machines grosses consommatrices d’eau potable (eau potable pour les WC entre autre est une aberration a mes yeux au regard du peu d’eau potable dans le monde, ossature bois, murs en paille), en utilisant au maximum des matériaux que nous pourrions récupérer (démolition de bâtisse par exemple), faire en sortes que les matériaux ne fassent 1000 km pour arriver dans un magasin puis a notre chantier, nous essayons au maximum de travailler localement (périmètre de 50 km autour de la maison) pour éviter une charge co2 importante, concernant les matériaux je peux affirmer qu’à 90 %, ils ne sont ni produits par une usine qui polluera, ou fabriqué en chine par exemple et traversant la moitié de la planète avant d’arriver chez nous, j’essaye sur le chantier de privilégier au maximum l’effort physique que l’utilisation de machines (thermique ou électrique)



Je vous assure que faire comme tout le monde serait plus simple, je me prendrai certainement moins la tête en choisissant de faire comme tout le monde, le chantier avancerait plus vite et beaucoup de contraintes seraient vite résolues grâce aux matériaux actuels.



Mais je ne suis pas du genre a faire simple, des fondations (fondations cyclopéennes chaux, bambous) aux murs (bottes de paille, ossature bois, utilisation de la terre du terrain pour les enduits), tout ou presque a été pensé pour avoir l’impact le plus petit possible sur notre environnement.

Je ne suis pas écologiste ) à proprement parlé, mais j’ai une conscience et une morale, ce n’est pas non plus un éveil de conscience parce que l’on parle de l’écologie au gouvernement depuis peu (tout gouvernement confondu bien sur), cela me vient de mon éducation, étant ouvrier du bâtiment, j’utilise chaque jour des matériaux couteux en fabrication, en énergie, en transport, j’ai cherché un palliatif pour tous les matériaux de ma maison, et lorsque (le plus tard possible) elle tombera au sol, je sais qu’elle pourrira et qu’il n’en restera rien, j’extrapole un peu mais c’est aussi en cela que je vois l’écologie.



Voilà pour les présentations, maintenant j’aimerai vous exposer notre problème, et ce qui me gêne dans le filon (sans jeu de mots) de la filière verte.

Hormis le coté lucratif qui m’agace et je m’en expliquerai ultérieurement, je suis face a un problème auquel nous ne pourrons peut être faire face, nous avons choisis d’autoconstruire notre maison non pas que pour le plaisir, mais parce que nos maigres revenus ne nous le permette pas tout d’abord, là n’est pas le problème, c’est sur ce qui suit que j’aimerai porter votre attention car c’est la dessus que la logique m’échappe. Comme je vous l’ai expliqué sur le choix de conception et d’utilisation des matériaux, nous pourrions faire appel a des artisans pour le faire, nous paierions alors 3 ou 4 fois le prix de ce que cela vaut, nous aurions certes droit a certaines d’éductions sur nos impôts, et aurions des primes parce que nous faisons propre , or déductions faites nous serions encore loin de ce que cela coute en le faisant nous mêmes, on a choisis me direz vous, sauf que je me rend compte maintenant qu’être autoconstructeur, c’est autodemerdetoi parce que tu l’as bien voulus.



Nous pourrions avoir recours a un artisans qui utilise des matériaux « écolo » (produit en usine, transporté en grande surface en camion puis en camion a chez moi, puis engins pour les utiliser) et bénéficier d’une prime , et comme je vous l’ai expliqué encore trop couteuse (c’est a la mode) déduction faite, or nous, les matériaux viennent de villages voisins, récupéré (mais souvent payé quand même car tout est un commerce), et nous n’avons droit a rien, si ce n’est les moqueries de tous avec notre maison en paille, ce qui doit vous semblez tout aussi idiot et je vous comprendrai.



Je ne vous écris pas pour me plaindre c’est le système et le principe que je ne comprend pas, je ne suis pas là non plus a vous expliquer mon soucis pour vous réclamer de l’argent (quoique), c’est vraiment le système dans son ensemble que je ne comprend pas, lorsque tant d’effort ne sont pas récompensé généralement je le dis, et au-delà de l’incompréhension du principe c’est l’injustice face aux autres qui me pousse a vous écrire, acquisiteur d’un lot sur un lotissement et lorsque je vois toutes les énergies déployées sur les autres chantiers, la provenance des matériaux (maison en bois de notre voisin avec du bois en provenance du brésil, un autre du Portugal, le placo fabriqué a un bout de la France, les isolants a un autre), les engins utilisés, le gaspillage car on ne reutilise pas forcement les planches pour d’autres chantiers, et que tous me disent on a le droit a ca pour les fenêtres, a ca parce qu’on a mis une clim’ a ca parce qu’on a mis plein de laine de verre, cela me dégoutte un peu tout d’abord par rapport aux réels efforts que notre famille fait, et aussi parce que pour la plupart ont fait ce choix uniquement pour avoir droit a des réductions, sans aucune morale si ce n’est que profiter du système, j’aurai dut en faire autant me direz vous, mais non, avec un budget de 35 000 euros en cout de construction vous avouerez vous-même qu’il est difficile de faire moins, et que vu que je paye moins cher je ne devrai pas me plaindre, et je ne me plains pas, c’est juste que le mot social a vraiment une signification pour nous, quand je vois toutes ces maisons en parpaing a plus de 100 000 € (au bas mots) en cout de fabrication, c’est le social qui me gêne, c’est un lotissement a la base étant revendu par l’office hlm 64 sans plus values pour ne pas perdre les familles modestes, bref cela me fait sourire et pourtant j’ai plus envie de pleurer.



Ma femme étant commerçante et gérante d’une boutique de produits bio et/ou naturel, nous rencontrons les mêmes soucis a son niveau, les gros fabricants en produits pharmaceutiques ont loupé le coche il y a quelques années sur le bio et le naturel ne pensant pas que cela prendrez une telle ampleur et un tel engouement de la part du peuple, que désormais, chaque année on nous restreint ou on nous interdit de vendre tel produit naturel parce qu’il n’a pas était validé pharmaceutiquement, puis quand il l’est il devient propriété de la dite société, on nous interdit de dire que tel plante est bonne pour tel ou tel cas pathogène , n’ayant pas su s’adapter en tant voulu il est devenu plus facile de carrément interdire en un premier temps pour s’accaparer le truc puis de vendre sous licence, c’est le même problème avec les matériaux, on se retrouve face a un choix unique comme ca on a pas le choix rendez vous compte que l’on a quand même interdit la vente du purin d’orties il n’y a pas si longtemps, je me doute que cela ne rapporte rien aux gros fabricants de désherbants, alors quand une grand mère vient nous voir pour retrouver des produits que sa propre grand mère utilisée pour se soigner et qu’on lui explique qu’on a le droit de le lui vendre mais surtout pas de lui dire que c’est bon pour ça ou ça, comprenez sa surprise, comprenez notre désarroi.



Mon cas n’est malheureusement pas unique nous sommes des milliers en ce pays a nous prendre en main, a nous soigner différemment, a manger sain, a consommer intelligemment, a agir concrètement sur le terrain, et la galère que cela peut être honnêtement il y a de quoi être franchement découragé, et a tomber dans la facilité comme tout le monde . Iil me suffit de voir les millions d’euros dépensés gaspillés récemment a Copenhague pour comprendre que de toute façon tant que l’écologie ne sera pas rentable il n’y a pas lieu de faire de réels efforts, quand je vois toute cette débauche d’énergie pour en être au même point, honnêtement, cet argent aurez été dépensé en aide diverses pour nous sur le terrain on aurez déjà fait un pas en avant et vous pourriez y aller fleur au fusil fort de vos actions 148 millions d’euros rendez vous compte sincèrement d’un tel gaspillage, à l’heure de la vidéoconférence, vous vous seriez tous mis devant MSN …..vous n’auriez pas plus avancé sur le sujet, on vit a 4 avec moins de 1000 euros par mois, en travaillant, en élevant mes enfants, en justifiant des heures de boulots pour ne pas être radié du pole emploi et que l’on m’envois sur des chantiers a 100 bornes de chez moi dans des conditions exécrables, en construisant ma maison et avec un prêt a 6 % sur 30 ans dont la banque attend patiemment que nous nous plantions pour faire une plus values sur le terrain, franchement, 0.01 % me suffirait, et cela aurait été une action concrète, je maintien le fait que tant que les grosses sociétés qui nous gouvernent n’auront pas pris le monopole du droit a être écolo, l’écologie ne sera qu’un souffle de vent dans le vent.



Quand je vois rien qu’a notre tout petit niveau ( la fameuse France d’en bas) la difficulté a convaincre sur les bienfaits de la nature et des ressources naturels, je me doute qu’a votre niveau national et international, cela doit être un sacerdos, alors mettez vous a notre place nous qui agissons tous les jours pour rien (si ce n’est notre conscience) et a qui l’on met sans cesse des bâtons dans les roues parce que l’on rentre pas dans les bonnes cases sur le fichier ab24 du formulaire 34 qui concerne l’alinéa b prime, on nous rabâche sans cesse que c’est maintenant que nous devons agir et prendre en main l’avenir de la planète pour nos enfants, et d’un autre coté il faut que tout soit controlé pour etre ou sous licence ou sous couvert de, on ne devient pas écologiste, on l’est ou pas, c’est une éducation dès le plus jeune âge, et meme si j’ai mes lacunes, je fais au moins tout mon possible a mon modeste niveau et avec mes plus que modeste moyen sans me plaindre et sans affirmer que c’est mieux, je ne rejette pas la technologie, je n’ai pas non confiance en la science, je suis juste responsable.



Après je n’attend pas de vous un discours me disant que des projets de loi feront que, c’est maintenant que nous avons besoins de vous, la maison n’est même pas sortie de terre que nous ne savons même pas si nous pourrons la finir, en quoi l’Etat, votre Ministère, ma région peut m’aider, ma propre commune hormis le petit discours habituel n’en a que peu faire de mes soucis, j’ai bien essayé de voir du point de vu local, je vous ai déjà également contacté il y a un an (sans réponse), et je réédite mon point de vue, en général et c’est ce que j’explique a mes enfants, lorsque que l’on reste sans réponse a quelque chose c’est que votre interlocuteur a raison, lorsque l’on ne sait que dire face a une vérité c’est que l’on a tort. J’en ai donc conclut que j’avais raison sur cette première lettre, j’ai a ce jour besoin de réponse concrète, direct et a effet immédiat.



Je me doute également que sitôt lu, si toute fois cela arrive sous vos yeux, j’aurai le droit a un encouragement voir a des félicitations pour ma bonne citoyenneté et le bienfondé de mes actionset mes convictions , mais c’est également concrètement que nous avons besoins de vous, certes faire travailler les grosses entreprises sous contrat pour faire de l’habitat passif, c’est très bien, mais nous qui en plus de faire du passif agissons concrètement que pouvez vous pour nous, certes il y a toujours mieux de bâtir a cout de millions des habitats sain, mais nous qui le faisons de façon individuelle, en quoi sommes nous soutenus ?



Voilà concretement le but de cette lettre , en quoi et comment peut on etre soutenu dans notre projet, comment faire pour que toutes les petites actions individuelles soit « recompensés » ?, car je sais que si demain Bouygues se met a construire de la meme façon que nous il sera subventionné et en plus cela lui rapportera de l’argent, je ne veux pas y gagner quelque chose, c’est tout d’abord pour y vivre et laisser un « héritage pour mes enfants » pour ne pas qu’eux galère comme nous pour se loger, et qu’il ne soit pas obligés de vivre comme nous en attendant dans un logement HLM, a loyer modeste certes et sous un toit au chaud l’hiver , car je n’oublis pas ceux qui dorment dehors ou dans des logements en bien plus piteux états que le notre, je n’oublis pas non plus que nous sommes des privilégiés au regard de ce qui se passe dans le monde et de la misère d’un très grand nombre, je ne me plaint pas, j’essaie tout comme vous et a ma façon de trouver des solutions……Mais avouez que se battre ainsi alors que cela devrait etre normal, il y a de quoi baisser les bras et faire comme la majorité, sans foutre.



Voilà en quoi j’aimerai avoir des reponses Monsieur le Ministre, je pense sincerement ne pas abuser et espere au moins que vous aurez lu cette lettre qui m’aura pris plus de temps a ecrire que vous a lire. Je pense que vous comprendrez que je garde cette lettre au chaud et qu’à défaut d’une reponse de votre part, je la ferai suivre a un maximum.



Dans l’attente d’une reponse de votre part, veuillez accepter Monsieur le Ministre l’expression de mes salutations distinguées


Un citoyen de la France d’en bas


(celle qu’on entend pas)
Revenir en haut Aller en bas
http://yes.we.paille.over-blog.com/pages/the-fortress-4696852.ht
 
lettre a Monsieur Borloo,
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Compaillons  :: Autoconstruction paille et entraide :: Entraide et organisations locales :: Aquitaine-
Sauter vers: